Pour profiter au mieux du site alsace.com, veuillez repasser en mode portrait.

News Mag

Bilan 2017 des investissements directs étrangers (IDE) : l’Alsace, locomotive du Grand Est !

Ce vendredi 6 avril, André Reichardt, Président de l’Agence d’Attractivité de l’Alsace (AAA), a présenté à la presse le bilan 2017 des investissements étrangers en Alsace. L’étude du bilan global « Grand Est » confirme la position de locomotive économique de l’Alsace. Avec 46 % des projets, (60 sur un total de 131), elle reste la destination favorite des investisseurs étrangers.  En termes de création d’emplois nouveaux (hors reprises et rachats), l’Alsace annonce 1051 nouveaux postes (soit 49 % du total régional).

Ce bilan établi tous les ans par BusinessFrance en collaboration avec l’AAA regroupe toutes les opérations connues relevant de l’investissement international, générées, accompagnées ou simplement identifiées par les acteurs publics du territoire.

Bilan « IDE » 2017 : forte hausse en nombre de décisions d’implantation d’entreprises étrangères en Alsace

En 2017 ont été recensées 60 décisions d’investissement étranger en Alsace, générant un total de 1250 emplois. Parmi celles-ci, 28 sont des implantations nouvelles, permettant la création de 554 emplois. « En 2017, à périmètre égal, on ne peut que se réjouir d’une progression en nombre de projets de + 54 %, nettement supérieure à une tendance nationale déjà positive à + 16 % » s’est félicité André Reichardt en précisant que « la majorité de ces créations sont le fruit du travail de prospection de l’AAA ».

Origine et secteurs d’activité des projets

L’Allemagne reste le principal pourvoyeur de projets pour l’Alsace (25 projets soit 41%, ce qui traduit à la fois la persistance de l’attractivité alsacienne auprès de nos voisins, et l’importance et le dynamisme de leur présence dans la région (plus de 800 entreprises implantées). Dans la même logique transfrontalière, la Suisse reste très présente et dynamique avec quatre projets. Le Japon, dont le dynamisme des années 80/90 s’était tari, retrouve des couleurs avec une nouvelle génération de PME franchissant le pas et toujours sensible aux atouts traditionnels de l’Alsace : huit décisions positives ont ainsi été recensées, dont plusieurs nouvelles implantations

Le secteur d’activité le plus actif en 2017, en lien avec les forces traditionnelles de la région, aura été celui des équipements mécaniques et machines avec quinze projets. La santé, secteur prioritaire du schéma régional de développement (SRDEII), a généré six projets en pharmacie, bitechnologie, technologies médicales.

Bilan direct de la prospection économique dirigée par l’Agence d’Attractivité de l’Alsace

Les 28 projets de création nouvelle couvrent un spectre large d’activité allant de la vente directe à la logistique en passant par la R&D liée aux biotechnologies. Parmi ces projets d’implantation, 20 sont issus des actions de prospection économique mises en œuvre par l’Agence d’Attractivité de l’Alsace.

Investin.alsace