Pour profiter au mieux du site alsace.com, veuillez repasser en mode portrait.

Actualités

Rheinhold Würth, mécène aux 16 000 œuvres

Construit en pleine zone industrielle, le musée Würth France à Erstein rapproche l’art contemporain de publics nouveaux. Rencontre inattendue.

Tout au bout de la zone industrielle d’Erstein, en Alsace centrale, Würth France a édifié son siège social et un site de production : un beau bâtiment clair et tout en transparence. En face, a été construit ultérieurement un autre bâtiment blanc, aux lignes épurées et cubiques, signé Clément Vergély : c’est le musée Würth France.

Un musée en pleine zone industrielle : drôle d’idée ! Mais une idée qui a déjà fait son chemin chez nos voisins allemands, particulièrement chez Würth, numéro un mondial de la fixation industrielle.

Cela fait quarante ans en effet que Reinhold Würth, fondateur du groupe, collectionne les œuvres d’art moderne et contemporain. Aujourd’hui sa collection dépasse les 16 000 pièces. En 1991, l’industriel décide de rapprocher l’art et l’entreprise : il crée son premier musée dans le nouveau siège social du groupe à Kunzelsau, dans le Bade-Wurtemberg. En mai 2001, la Kunsthalle Würth voit le jour à Schwäbisch Hall. Et aujourd’hui, le groupe industriel se trouve à la tête d’une quinzaine de musées installés dans ses usines européennes, y compris celui d’Erstein inauguré en 2008.

45 000 visiteurs par an

En Alsace, à proximité des grandes fondations Burda et Beyeler, la greffe a pris rapidement. Le musée Würth France s’est fait une place incontestable dans la géographie rhénane de l’art contemporain. Depuis 2008, près de 45 000 visiteurs poussent chaque année les portes de ce musée au cœur de la zone industrielle, à la découverte d’une exposition, mais aussi pour participer à un atelier de dessin, une initiation à l’art contemporain, un après-midi de contes pour les enfants, une séance de yoga dans le jardin…

« Notre ligne de conduite est très claire, explique l’équipe de direction du musée : nous ne voulons pas être élitistes. Nous voulons faire venir des gens qui ne sont jamais entrés dans un musée d’art contemporain. »

Les salariés de Würth, juste en face, se sont progressivement approprié le lieu qui leur est ouvert gratuitement et à toute personne les accompagnant.

Musée Würth