Pour profiter au mieux du site alsace.com, veuillez repasser en mode portrait.

Actualités

Constellium répond à la demande du marché automobile

Spécialiste de l’aluminium, Constellium a inauguré une deuxième ligne de finition de produits laminés destinés à l’automobile sur son site de production de Neuf-Brisach. Cet investissement de 180 millions d’euros devrait permettre de doubler sa capacité de production !

100 000 tonnes supplémentaires

La nouvelle ligne de finition installée sur le site de production de Neuf-Brisach permettra de sortir annuellement 100 000 tonnes de plus qu’actuellement de produits finis en aluminium à destination du marché automobile.

Equipée d’une technologie de traitement thermique à haute vitesse, cette nouvelle ligne de 250 mètres de long va permettre de fabriquer de l’aluminium pour les parois extérieures et intérieures de portières et pour les pièces de structure des véhicules. Lorsque la pleine cadence sera atteinte, fin 2018 en principe, la production devrait être multipliée par deux et demi.

Cette ligne de finition vient s’ajouter à :

  • 400 000 tonnes d’aluminium liquide coulées par an
  • 3 milliards de canettes usagées recyclées par an
  • 1 ligne de laminage à chaud et 3 de laminage à froid tournant déjà à plein temps

Le recrutement d’une soixantaine d’opérateurs et d’ingénieurs est prévu courant 2017. Le site haut-rhinois comptera alors près de 1500 salariés.

 

Constellium - Neuf-Brisach

Bobines d'aluminium - Constellium

Une demande croissante de pièces alu dans l’automobile

Constellium, dont le siège est basé à Amsterdam, surfe sur la demande grandissante des constructeurs automobile pour des matériaux plus légers destinés à limiter les émissions de CO2. L’aluminium pour l’automobile, même s’il est moins utilisé encore par les constructeurs que l’acier, affiche en effet une forte croissance.

L’inauguration de cette nouvelle ligne de finition à Neuf-Brisach est une étape majeure dans le déploiement de notre stratégie de croissance sur le marché automobile mondial”, a commenté Jean-Marc Germain, le directeur général de Constellium.

Avec un siège opérationnel à Paris, un centre de recherche et développement de 250 personnes à Voreppe aux abords de Grenoble et quatre usines dans l’Hexagone, Constellium reste assez investi en France. Il y compte près de 40 % de ses effectifs, même s’il n’y réalise plus que 35 % de son chiffre d’affaires. Le renforcement des capacités de production en Alsace confirme encore cet engagement.

Le site haut-rhinois « occupe une place prépondérante au sein des usines du groupe », souligne son directeur Ludovic Piquier.