Pour profiter au mieux du site alsace.com, veuillez repasser en mode portrait.

Actualités

Au pays des brasseurs

Première région brassicole de France, l’Alsace a la bière dans le sang. Aux côtés des très grands groupes mondialisés, certains brasseurs indépendants font plus que de la résistance.

 Plus de 60% des bières françaises sont brassées en Alsace. A Obernai, Kronenbourg, filiale du Groupe Carlsberg, mais toujours fidèle à ses couleurs rouge et blanc d’Alsace, produit 700 millions de litres de bière dans la plus grande brasserie de France. A Schiltigheim, « cité des brasseurs » aux portes de Strasbourg, Heineken continue de produire la Fischer, une des bières préférées des Français. Et à Saverne, Karlsbrau se vante de brasser une bière 100 % alsacienne à base d’orge et de houblon local : c’est la Licorne Elsass.

Météor, l’indépendante

Mais aux côtés de ces très grands groupes mondialisés, quelques indépendants font plus que de la résistance. Premier d’entre eux : Météor, qui, à Hochfelden brasse une jolie blonde très appréciée des connaisseurs. Présente dans tout le grand Est de la France, la Météor est également vendue à la pression dans de très nombreux bars hexagonaux. On est ici au cœur d’une histoire familiale : « Nous sommes la septième génération de brasseurs, précise Michel Haag, actuel dirigeant de l’entreprise. Cela nous a permis de maintenir presque 100% des emplois, alors que la profession en a perdu presque 60%. On sent aussi le soutien de la population alsacienne, qui nous demande de tenir bon. » Et la relève semble assurée : deux des enfants de Michel Haag sont au conseil d’administration, et, en septembre, le plus jeune fils va intégrer la direction commerciale de l’entreprise.

Uberach, l’artisanale

D’autres se sont aussi lancés dans la production artisanale. Créée en 1999 par le Bourguignon, Eric Trossat, la Brasserie d’Uberach, dans le nord de l’Alsace, brasse aujourd’hui 3 000 hl de bière, dont 40% de bio. « On cherche à capter une nouvelle clientèle, explique le jeune brasseur : plus urbaine, plus jeune et plus touristique. » Une stratégie qui semble fonctionner puisque la brasserie vient d’investir dans un tout nouveau bâtiment, qui permettra d’augmenter la production de moitié d’ici quelques années.

brasserie alsace


À lire également